Bio

Depuis une dizaine d’années, Kristof Everart développe une démarche artistique qui s’intéresse à l’idée de mouvement dans un espace, de rotation dans la nuit,vde flux sur un territoire. Autant de dynamiques de déplacement et de courbes d’effusion dont il cherche à traduire la densité formelle et les phénomènes éphémères, en dessins, peintures, petites sculptures ou sérigraphies. Ligne filante d’une comète ou volume ancestral d’un habitat, l’esthétique minimale de l’artiste s’articule autour d’un vocabulaire exigent qui a recours à la fois aux plans de coupe épurés de l’architecte et au lyrisme du peintre, fusionnant en un geste d’alchimiste le géomètre et le védutiste. Ainsi de cet arbre minutieusement représenté en surplomb d’une chaîne de montagnes aux formes presqu’arbitraires que relie une figure purement géométrique. Par sa présence discrète mais centrale, celle-ci devient le référentiel mathématique, la boussole du cadre créatif. Ce cadre, territoire à part entière, est parfois bousculé par une surface peinte jaillissante ou dégoulinante. A contrario, il peut aussi être le lieu qui retient le paysage captif, comme une gemme retient les couleurs opalines de la lumière, comme Magritte retenait l’horizon de ses rêves dans une fenêtre poétique.

Curriculum vitae

Par sa présence discrète mais centrale, celle-ci devient le référentiel mathématique, la boussole du cadre créatif. Ce cadre, territoire à part entière, est parfois bousculé par une surface peinte jaillissante ou dégoulinante.

  • 2020

bousculé par une surface peinte
rêves dans une fenêtre poétique

  • 2019

bousculé par une surface peinte
rêves dans une fenêtre poétique

  • 2018

bousculé par une surface peinte
rêves dans une fenêtre poétique